Biographie


Maguette Gueye créatrice de mode. Dans la mode depuis 2005 
Le diplôme de technicienne, en poche Maguette Gueye intègre le monde réel de la mode en travaillant comme modéliste dans une boîte de mode à Dakar pendant trois ans. 
Le portfolio de Mlle Gueye est attachant, car il regroupe en son sein plusieurs compétences  variées, et une rare sensibilité.  Examinant de très près ses divers travaux dans l’univers de la mode, on se rend compte que Maguette arrivait toujours à donner une couleur particulière à son expression artistique – c’est la couleur du soleil à l’horizon de nos utopies.
Il y a décidément, dans le travail de Mlle Gueye, un océan d’inspiration qui mérite une réexploration avec sans cesse le même étonnement stupéfait. Les silhouettes sont originales, modernes, et  authentiquement  africaines.  C’est la densité, l’intensité du regard que porte Maguette sur les habitants de Dakar avec ses nouveaux modèles qui chaque fois nous sidère. C’est une substance, c’est un matériau qui porte à une nouvelle ouverture d’esprit. Son travail est à la fois hyper contemporain et écho de temps très anciens, fondateurs de l’esprit  pionnier  du continent noir. Ses images convoquent des visions de mémoires anciennes, retrouvées dans la tradition des Lebous de l’agglomération dakaroise. C’est, aussi, un oubli de soi au profit de la transmission d’un message macéré par des siècles de tradition, de l’histoire de la  création ancestrale, qui s’arrête sur le citoyen du XXIème siècle pour rebondir vers l’avenir d’une mode moins figée, plus démocratique.
Le travail de Maguette correspond parfaitement  à une nouvelle expression artistique « transculturelle » Son œuvre permet de rendre compte de façon Pertinente de cette nouvelle culture qui est en train d'émerger dans les métropoles du Sud; c’est  le début d’une nouvelle culture globale, dépassant de très loin  la culture  «cosmopolite » occidentale qui a été façonnée par une certaine élite des pays du Nord. Les voyages, les  échanges et les découvertes  sont certainement la cause principale de ce mouvement, plus précisément la circulation globale des  « images  »  et je pense qu’une plus forte exposition au monde de l’art international (celui de la mode mais aussi celui de la photographie) permettra à Mlle Gueye de rayonner dans les à venir. En somme le travail de Maguette se situe au centre de ces radicales nouveautés culturelles africaines, qui seront certainement bientôt de portée universelle. En ce sens, son œuvre est déjà visionnaire